Savonnerie fermée du 15 décembre 2018 au 17 février 2019 (congé maternité).

Le savon à froid

D’abord, le savon c’est quoi ?
Le résultat d’une réaction chimique entre des graisses (huiles, beurres) et une base (en général la soude caustique).

Pourquoi « à froid » ?
La majorité des savons que l’on connaît sont cuits pour accélérer le processus et être plus rentables : le savon de Marseille au chaudron par exemple.

Les savons à froid, comme leur nom l’indique, sont fabriqués sans être chauffés, à température ambiante, donc non cuits. On mélange les graisses et la soude, formant …

une pâte qui va durcir en 24h. Puis on découpe les savons que l’on laisse sécher (on dit aussi curer) au moins 4 semaines avant de pouvoir les utiliser. Ce long temps de cure explique aussi pourquoi l’industrie s’est détournée de ce mode de fabrication.

Et pourquoi « c’est mieux » ?

Ils conservent ainsi les propriétés des huiles utilisées, qui seraient dénaturées par la cuisson. En plus ils sont surgraissés : ils contiennent entre 5 et 8% d’huiles non saponifiées (non transformées en savon). Ils sont donc plus riches, plus nourrissants.

Les savons à froid sont aussi naturellement glycérinés, ils contiennent de 8 à 10% de glycérine produite par la réaction. C’est un agent hydratant. L’industrie extrait cette glycérine qu’elle revend séparément mais les savons à froid la conservent.

Surgras et glycérinés, parfaits pour respecter le film hydrolipique de la peau !

Nature & Progrès

La mention Nature et Progrès, pour notre santé et celle de la terre.

Nature & Progrès est une fédération de consommateurs et de professionnels engagés depuis 1964 dans l’agro-écologie paysanne. C’est la première mention biologique au monde !

À travers sa charte, Nature & Progrès s’engage pour une économie à dimension humaine privilégiant la transformation artisanale, la proximité, l’autonomie, l’échange, la mutualisation des pratiques et des savoir-faire. Pour des activités humaines respectueuses de…

notre environnement vivant, économes en ressources et en énergie, un modèle qui ne compromet pas les possibles des générations futures.

Depuis mars 2016, un groupe local Nature & Progrès Touraine existe : rejoignez-nous ! Nous formons un groupe de paysans, transformateurs et consommateurs cherchant à promouvoir la mention Nature et Progrès mais aussi créer un réseau d’entraide et d’échanges de pratiques et savoir-faire.

Les engagements du Moulin à Savon :

  • Mes savons sont sans graisse animale, sans huile de palme, sans conservateurs et dénués de tout produit portant à caution (dérivés pétrochimiques, EDTA, parabènes, silicones, etc.).
  • Ils sont biodégradables et ont un impact écologique faible, avec peu d’emballage (étiquettes en papier recyclé garanti sans métaux lourds et imprimées localement (36)).
  • Et surtout, ce sont des savons fabriqués localement et à la main, en petites quantités, avec amour et conviction.

La gabare, notre monnaie locale

Depuis septembre 2016, la Touraine a enfin sa monnaie locale complémentaire, la Gabare !

Une Monnaie Locale Complémentaire (MLC) est une monnaie qui a pour objectif de « relocaliser » les échanges économiques et de créer du lien social. Elle promeut un commerce respectueux des hommes et de la nature. C’est un réseau d’échange économique local. La MLC est seulement valable entre les acteurs de ce réseau selon un espace géographique restreint.

Une MLC, pour qu’elle puisse être mise en place, …

a besoin à la fois d’acheteurs et de vendeurs : de citoyens consom’acteurs et de commerçants, artisans, professions libérales, producteurs, associations, collectivités locales, etc. Les acheteurs s’engagent à consommer local et les vendeurs, en contrepartie de leur intégration au réseau, s’engagent à améliorer les pratiques respectueuses de l’environnement et à respecter les hommes qui vivent et travaillent sur le territoire concerné.

Le Moulin à Savon accepte bien sûr la gabare.

ATTENTION, il n’est pas possible de rendre la monnaie en euros sur un paiement en gabare. Pour les centimes, le complément se fait en euros.

Réglementation cosmétique

Selon la législation européenne, tout cosmétique (donc tout savon) doit, avant d’être commercialisé, être accompagné d’un Dossier Information Produit, évalué par un docteur en pharmacie ou toxicologie. Pour les savons, il s’agit surtout de vérifier les quantités de soude et d’huiles essentielles (allergènes) employées. Les produits sont également notifiés sur le Portail européen des cosmétiques.

Ces mesures garantissent aux usagers des produits sûrs pour la santé. N’hésitez pas à vérifier auprès d’un fabricant de cosmétiques qu’il répond bien à ces exigences !